Les risques liés à la publication de photos de vos enfants sur les réseaux sociaux 

Les risques liés à la publication de photos de vos enfants sur les réseaux sociaux 

La venue au monde d'un enfant est l'un des moments les plus heureux de la vie d'un parent, et nombreux sont ceux qui souhaitent partager ce bonheur avec le monde entier. Les réseaux sociaux semblent être l'endroit idéal pour le faire, puisqu'ils nous permettent de partager rapidement et facilement des photos et des détails sur notre vie. Cependant, cette pratique apparemment inoffensive présente un côté sombre. Publier des photos de vos enfants sur les médias sociaux peut être très risqué. Dans cet article, nous examinerons certains des risques liés à la publication de photos de vos enfants sur les médias sociaux et la manière dont vous pouvez protéger leur vie privée en ligne.

Les risques liés à la publication de photos de vos enfants sur les réseaux sociaux 

Avoir des photos de toute la famille est la chose la plus normale au monde, mais là où nous avions des photos imprimées qui remplissaient des albums ou décoraient des maisons, nous avons aujourd'hui un clic constant après l'autre qui remplit la galerie de notre téléphone portable et que nous téléchargeons et partageons immédiatement. en ligne.

Une image que tout le monde reconnaît : l'échographie d'un fœtus. Un hashtag : #miprimerafoto. Et un texte qui prévient que c'est la première photo de Martín, mais que ce ne sera pas la dernière que ses parents partageront. 

C'est ainsi que tout commence, une action simple qui peut sembler innocente mais qui peut avoir de graves conséquences. dont nous ne sommes pas conscients. 

Risques :

Partage d'informations personnelles

Le risque le plus évident lié à la publication de photos de vos enfants sur les médias sociaux est que vous partagez en ligne des informations personnelles les concernant. Cela signifie que toute personney compris les étrangers, peut visualiser les photos de vos enfants et obtenir des informations à leur sujet. Cela peut être particulièrement dangereux si vous partagez des photos d'eux dans des situations vulnérables, comme à l'école, à la plage ou à la maison. Vous devez également garder à l'esprit que ces photos peuvent être facilement partagées et reproduites, ce qui signifie que peuvent être vues par de nombreuses personnes dans le monde entier sans votre consentement.

L'avenir

Un autre risque est d'affecter votre vie privée à l'avenir. Les photos que vous publiez aujourd'hui peuvent continuent d'exister en Internet depuis de nombreuses annéeset peuvent être accessibles à des personnes que vos enfants ne souhaitent pas voir. Cela peut nuire à leur capacité à trouver un emploi à l'avenir ou même à trouver un partenaire, car les photos peuvent nuire à leur image publique.

Cybercriminalité 

En outre, la publication de photos de vos enfants sur les médias sociaux peut nuire à leur sécurité en ligne. En publiant des images de vos enfants en ligne, vous partager des informations à leur sujet qui pourraient être utilisées par des personnes malveillantes. Par exemple, un criminel pourrait utiliser les informations contenues dans une photo pour usurper votre identité ou accéder à vos informations personnelles. Il existe également un risque qu'un prédateur sexuel utiliser les informations partagées pour localiser et contacter votre enfant.

Niveau psychologique

Un autre risque lié à la publication de photos de vos enfants sur les médias sociaux est qu'elles peuvent être nuisent à leur estime de soi. Lorsque vous partagez leurs photos en ligne, vous créez une image publique d'eux qu'il peut être difficile de conserver. Si les photos n'obtiennent pas beaucoup de "j'aime" ou de "j'aime" ou de "j'aime", vous risquez d'avoir du mal à maintenir cette image. commentaires positifsSi les commentaires sont négatifs ou cruels, vos enfants peuvent se sentir découragés et rabaissés. De plus, si les commentaires sont négatifs ou cruels, ils peuvent nuire à leur estime de soi. et leur image de soi.

Droit à la vie privée :

Il convient de rappeler que la le droit à la vie privée est inscrite dans la Constitution espagnole, en particulier dans la loi sur l'égalité des chances. Titre 1 Droits et devoirs fondamentaux, Chapitre 2 "Droits et libertés", Section 1, Article 18(1) et est comptabilisé dans le Loi organique 1/1982 du 5 mai 1982.. Par conséquent, la seule chose que nous devons faire est de respecter la loi et d'essayer d'éviter de porter atteinte aux droits de nos enfants, qui, aussi jeunes soient-ils, ne doivent pas oublier que notre tâche est d'assurer leur sécurité. 

L'Agence espagnole de protection des données (Agencia Española de Protección de Datos (AEPD)) appelle partage excessif o partage la surexposition d'informations personnelles sur internet, en particulier sur les sites de réseaux sociaux. En ce sens, chaque famille fixe ses propres limites et règles par rapport à l'utilisation des nouvelles technologies, il serait donc plus approprié de parler en termes de bien ou de mal. Ce que l'on sait, c'est que les parents ne sont pas toujours une source de soutien. Dans de nombreux pays, jusqu'à un tiers des enfants déclarent que leurs parents ont publié des informations les concernant sur l'internet sans les consulter, et les bébés et les jeunes enfants n'en sont même pas conscients.

Nous devons également reconnaître qu'il existe des deux types de publications : celles faites par les parents par fierté pour leurs enfants et celles faites pour une motivation financière. Il est très courant de voir sur les réseaux sociaux des mères parler de leur amour pour telle ou telle marque de vêtements ou de nourriture, tout en filmant leurs enfants avec ce type de matériel. Cela peut susciter une certaine controverse, car il ne faut pas oublier que la figure de l'enfant acteur à la télévision existe depuis longtemps et bénéficie d'une protection spécifique dans la législation, mais qu'il n'en va pas de même pour les réseaux sociaux.

En général, les parents semblent ne pas se préoccuper de la empreinte digitale que nous laissons tous sur l'internet. Il est pratiquement impossible de l'éviter, car l'interaction en ligne laisse toujours des traces, et cela concerne tout le monde, que la permission soit donnée ou non. Tout ce que nous partageons en ligne, y compris nos photos, nos données personnelles, nos courriels, nos goûts et nos aversions, est enregistré. C'est pourquoi certains estiment que les parents ne devraient pas s'immiscer dans la vie privée de leurs enfants, même s'ils le font au nom du droit à l'éducation, car il peut s'agir d'une violation du droit à l'éducation. la violation de leur dignité.

Les risques liés à la publication de photos de vos enfants sur les réseaux sociaux 

Droit à l'image 

Saviez-vous qu'en publiant l'image d'une personne sur les médias sociaux, le droit à l'image est en jeu, même lorsqu'il s'agit de mineurs ? Ce droit fondamental est réglementé et protégé par la Constitution. La décision de publier des photos d'enfants sur les réseaux sociaux est un droit fondamental. la responsabilité parentale incombe aux deux parentsindépendant de la garde. En Espagne, la Loi organique 3/2018 sur la protection des données personnelles et la garantie des droits numériquesLa loi prévoit que la publication d'images d'enfants de moins de 14 ans nécessite le consentement des titulaires de l'autorité parentale, c'est-à-dire des deux parents. Cependant, à partir de 14 ans, les mineurs eux-mêmes peuvent donner ou retirer leur consentement.

Si un parent le demande et que le juge considère que les images publiées constituent une intrusion dans la vie privée de l'enfant, il peut ordonner le retrait des publications. En outre, le ministère public peut également agir pour la défense de l'enfant en demandant le retrait de tous les contenus et même en intentant une action en justice sur la tutelle de l'enfant. le droit à l'honneur, à la vie privée et le droit à l'image pour la défense et la représentation du mineur. Contrairement à un adulte, la décision de publier des images Les données personnelles de l'enfant doivent être prises en charge par les deux parents, car une surexposition sur les réseaux peut d'avoir des conséquences négatives sur leur vie future.

Conclusion

En conclusion, il peut être très risqué de publier des photos de vos enfants sur les médias sociaux. Le partage en ligne d'informations personnelles les concernant peut les mettre en danger face à des prédateurs, porter atteinte à leur vie privée et à leur estime de soi, et nuire à leur image publique à l'avenir. 

Si vous décidez de partager des photos de vos enfants en ligne, assurez-vous qu'elles sont protégées et suivez ces conseils pour réduire les risques et assurer la sécurité de vos enfants.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
Immédiatement en ligne

Et choisissez le contenu négatif que vous souhaitez supprimer

Chat ouvert
Besoin d'aide ?
Bonjour 👋
Comment pouvons-nous vous aider ?